« Pour les migrants, la fête est finie ! »

Petite phrase  assasine du ministre de l’intérieur italien dont parle Roberto Saviano, l’auteur de Gomorra, dans son article paru dans le Monde d’hier sur la politique migratoire italienne mais aussi européenne. Sombre hypocrisie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s